L’eau aux nitrates obtient son AOC

12884130083_8354f59ecd_z

La Bretagne peut être fière de ses rejets. Depuis mardi, l’eau de la péninsule a obtenu une Appellation d’origine contrôlée (AOC), venant récompenser un savoir-faire ancestral en matière de dégradation de l’environnement.

« Notre eau est unique au monde ! » se rengorge Mathurine Kerzoac, présidente de l’association « Les nitrates, ça m’épate », qui a milité dix ans pour l’obtention de cette AOC. « Les rejets agricoles lui donnent un goût et une texture particulières. Les algues vertes en boivent tous les jours, et regardez comme elles sont en forme ! »

Les nitrates sont en effet un aliment essentiel pour la croissance des plantes, puisqu’ils sont sont utilisés comme engrais par les agriculteurs. Depuis les années 1970, ils aident les Bretons à doper leur agriculture intensive, faisant la renommée de nos spécialités culinaires.

« Notre belle région a des sols perméables, qui permettent aux nitrates de s’infiltrer jusqu’aux nappes souterraines, explique Mathurine Kerzoac. Ils sont ensuite transportés jusqu’ aux rivières. »

Un « plus » pour le tourisme

La Bretagne étant la première région européenne d’élevage, les nitrates provenant des déjections animales représentent une manne quasi inépuisable.

L’association « Les nitrates, ça m’épate » espère que cette reconnaissance charmera les touristes et désamorcera « ces polémiques stériles sur les algues vertes. Comme disait Nicolas Sarkozy, les questions d’environnement, ça commence à bien faire. »

Lorsqu’on l’interroge sur les risques potentiels de maladie pour les nourrissons qui ingèrent de l’eau chargée en nitrates, Mme Kerozac sourit : « Le vin, ce n’est pas bon pour les enfants, et pourtant, il peut avoir une AOC ! Pourquoi pas nous ? »

 

Illustration : Didier Bonnette (CC)

Publicités

5 réflexions sur “L’eau aux nitrates obtient son AOC

  1. S’il vous plait, donnez moi les coordonnées de l’association « Les nitrates, ça m’épate », je n’en peux plus de boire de l’eau minérale naturelle.

  2. Bizarre qu’un journaliste d’Ouest-France ait le droit d’écrire sur les nitrates en Bretagne. Mais à ce que je sais vous êtes basés à Rennes et non à St-Brieuc. Demandez à Mr Barillé où finissent les billets proposer sur ce sujet? Ne nous froissons pas avec les lobbies et les syndicats de notre sacro-sainte agriculture. Surtout aux risques d’ensuite passer à côté de bon repas aux frais du Prince.

    • Vous êtes au courant que vous êtes sur un site parodique ou vous ne vous en êtes pas rendu compte au moment du com et vous avez oublié de la supprimer?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s