INSOLITE. Des algues vertes à la cantine pour lutter contre la pollution

4855682481_989d9518f6_z

BREST. A-t-on enfin trouvé la solution à un des plus gros problèmes environnementaux en Bretagne ?  A partir du 1er novembre, des algues vertes seront servies aux enfants dans les cantines des écoles du Finistère, a indiqué le ministère de l’Education nationale dans un communiqué paru mercredi.

Toutes les cantines auront droit à « ulva armoricana »

Ces algues, du même type que celles qui recouvrent nos plages l’été, seront servies « sous forme de salades, de steaks végétaux et de desserts chocolatés », d’après un cahier des charges approuvé par l’Agence française de sécurité sanitaire des aliments.

Selon le ministère, les menus « devront comporter au minimum 200g de produits alimentaires issus d’algues vertes (ulva armoricana), et ce une à deux fois par semaine ». Le Finistère a été choisi comme département pilote pour mener cette expérimentation qui devrait durer jusqu’en février 2015. En cas de succès, la mesure sera étendue à toute la France.

« Les enfants vont adorer ! »

Pris de court par cette mesure, certains maires sont montés au créneau. « C’est un cache-misère ! tonne Claude Tourtelier, maire EELV de Kergnac (Finistère). On essaye de rentabiliser les conséquences de la pollution au lieu de lutter contre elle à la source ! »

Jean-François Copé, président de l’UMP, a également critiqué le projet : « Je suis profondément indigné par cette mesure ridicule, a-t-il déclaré mercredi au micro de France Bleu. Le gouvernement veut faire croire qu’il crée des emplois alors que c’est tout le secteur agroalimentaire qui est en train de s’effondrer. »

Les scientifiques, eux, se veulent rassurants. « Les algues vertes sont tout à fait comestibles quand elles sont récoltées vivantes dans un environnement sain, explique Marie Bougeant, biologiste à l’Ifremer. D’ailleurs, on les appelle couramment « laitues de mer ». Elles ont un petit goût d’amandes grillées. Je suis sûre que les enfants vont les adorer. »

Les plats seront préparés et livrés par une société spécialisée dans la culture et la transformation de ce type de végétaux aquatiques. Son nom n’a pas encore été communiqué.

 

Illustration : Bernard Laguerre (CC)

 

Publicités

3 réflexions sur “INSOLITE. Des algues vertes à la cantine pour lutter contre la pollution

  1. Pourtant ce n’est si faux que ça « Les algues vertes sont très bonnes à manger. Elles sont parfaitement comestibles », confirme à Brest un chercheur de l’Ifremer, Martial Laurens, qui leur trouve un « petit goût de noisette légèrement sucré ».
    En savoir plus sur http://www.lafranceagricole.fr/actualite-agricole/algues-vertes-la-laitue-de-mer-est-tres-bonne-a-manger-28854.html#Rz3k3RKRFAzePcCE.99

    (Si l’un de ces articles s’avérait, après coup, relater des faits réels, merci d’en avertir la rédaction qui y remédierait de la manière la plus expéditive)

  2. SANA « BLAGUE »… CA DEVRAIT ETRE UNE SOLUTION… l’exploitation des algues (non poluées)… Il y a eu « un plan »… présenté le Février 2010 !! On se serait encore moqué du « pékin moyen » !?

    http://www.tourismebretagne.com/informations-pratiques/infos-environnement/algues-vertes-et-qualite-des-eaux
    Comment éradiquer le phénomène des marées vertes ?
    « Un « plan de lutte contre les algues vertes » a été présenté pour le gouvernement le 5 février 2010. Au-delà du renforcement des mesures préventives, les pouvoirs publics et les agriculteurs bretons s’engagent pour réformer en profondeur l’utilisation de fertilisants/engrais, qui sont à l’origine de la prolifération des algues vertes. »

    MA QUESTION a green peace le le 9 NOV 2014
    « QU’en est-il depuis 4 ans 1/2. Le problème des algue vertes est-il toujours à l’étude pour l’exploitation éventuelle des dites algues ? »

  3. Normalement, face à la difficulté et au(x) problème(s), l’homme trouve des solutions. C’est en temps de crise que l’innovation s’éveille… bon parfois il y a des exceptions, par exemple : « La Bretagne et ses algues… », qu’en faire. A part, peut être décorer les jardinières des communes, les utiliser pour isoler les maisons (v’là l’odeur), les insérer discrètement dans les hamburgers de Mac Do, Quick ou/et Carrefour… quelques grammes à chaque fois et ainsi respecter l’adage (récent) des agris « Faut b’in nourrir la planète », « oui oui ».

    Bref, il n’y a que des solutions jamais de problème. Une nouvelle étude est en cours sur « Le devenir des algues de Bretagne » : des tests sont effectués dans le plus grand secret par une équipe pluridisciplinaire géographe, anthropologue, éthologues (oui, eux ils sont plus nombreux donc un « s »), psycho-socio-sociétologue, mécanicien,… L’objectif serait, d’après des agents de sécurité d’une société off shore, de constituer une mélasse riche en sérotonine et éthanol pour faire fonctionner dans des batteries hermétiques les essuies glaces des voitures hybrides… Un Potentiel énorme.

    A croire les premiers résultats, « il y a encore du travail, mais on touche au but » (propos rapporté par un agent de sécurité infiltré tenue au secret le 05/12/14, merci Bibi de l’équipe 3 de Sécur-ity). Vive les algues de Bretagne grâce à elles, bientôt, nous aurons des essuies glaces efficaces… ou pas ?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s